Histoire de la céramique

Créé par

Julien

Explorateur

Recommandé par 1 guide
Guide

A la rencontre des métiers d'art

Thématiques / Art et Culture

Article

Savoir-faire

La céramique fut le premier « art du feu ».

Présentation
La céramique fut le premier « art du feu » à apparaître, bien avant la métallurgie et le travail du verre.
* Une première branche, la terre cuite, recouvre l’ensemble des objets, fabriqués à partir de terre argileuse, qui ont subi une transformation physico-chimique irréversible au cours d’une cuisson à température élevée. Elle reste actuellement le matériau le plus répandu dans les arts de la table ou la construction.
* Une seconde branche de matériaux céramiques a vu le jour au cours du XXe siècle. Ce sont les céramiques techniques dotées de nouvelles propriétés (tenue à très haute température, tribologie, conductivité, etc.). Elles se rencontrent dans les applications médicales, sanitaires ou industrielles.
Si les premiers indices d'utilisation de la céramique au Paléolithique (~29 000 av. J.-C.) relèvent du domaine cultuel, son utilisation domestique (plats et jarres) apparait au Néolithique (~10 000 av. J.-C.), avec la sédentarisation des peuplades.
Son utilisation comme moyen d'expression artistique se développe ensuite et témoigne de l'art de vivre des civilisations qui lui donnent des formes et des décorations de plus en plus élaborées : vases grecs, poteries précolombiennes, céramique et porcelaine chinoises, céramique et porcelaine d'Europe et du Moyen-Orient.

Le mot « céramique » vient du grec ancien κέραμος, kéramos, qui signifie « terre à potier », « argile ». Il a donné son nom à un quartier d'Athènes, le Céramique.

Un matériau céramique est solide à température ambiante et n'est ni métallique, ni organique. Les objets en céramique sont réalisés par solidification à haute température d'une pâte humide plastique (verres minéraux), ou frittage (agglutination par chauffage) d'une poudre sèche préalablement comprimée, sans passer par une phase liquide (céramiques polycristallines) ; par assimilation, on désigne sous le terme « céramique » les objets ainsi fabriqués.

On peut distinguer trois catégories de céramique :
* la céramique domestique, principalement la poterie, l'une des plus anciennes formes de céramique, antérieure au travail des métaux, qui utilise les terres argileuses comme matériau de base ;
* la céramique d'art, qui délaisse la fonction utilitaire pour se centrer sur la valeur décorative ou esthétique ;
* la céramique technique, particulièrement développée au XXe siècle, et qui utilise des matériaux à base d'oxydes, de carbures, de nitrures, etc.

La céramique apparaît au Proche-Orient plusieurs millénaires avant Jésus-Christ, à Çatal Hüyük (entre -6500 et -5700) en Anatoli, et en Mésopotamie au Néolithique avec en particulier les cultures de Hassuna (entre -6500 et -6000) et Samarra (entre -6200 et -5700). En Egypte antique, la culture de Badari (dès -55OO) offre une belle céramique rouge polie à bord noir.

Céramique au Proche Orient et en Europe :
L'apparition du tour au Proche-Orient puis en Europe permet la production rapide de nombreux récipients standardisés. La pose de vernis noir à base d'oxydes métalliques permet d'améliorer les techniques de décor. La technique est reprise par les potiers de la Grèce antique puis dans l' Empire romain, notamment avec la technique de la céramique sigillée dont un des principaux centres de production est le site de La Graufesenque, dans le sud-ouest de la Gaule. La céramique romaine, dans les premiers temps de l'Art de la Rome antique hérite de l'apport de la céramique étrusque puis du contact avec toutes les formes de céramique du monde antique.

Lire l'article complet sur Wikipédia