L'Elysée-Montmartre

Article

Culture

Au pied du Sacré-Coeur, la salle de spectacle historique a été détruite par les flammes. Sa façade, restée intacte, nous raconte...

Présentation
Créé au pied du Sacré-Cœur en 1807, le célèbre cabaret parisien du 72 boulevard de Rochechouart était devenu lieu de concert, pouvant accueillir 1 200 personnes.

Cette salle de spectacle du 18e arrondissement de Paris, classée monument historique depuis 1988 a été partiellement détruite par les flammes le 22 mars 2011. En conséquence, les concerts et "Le bal", cette soirée dansante organisée toutes les deux semaines, sont déplacés ou annulés.

Cependant, sa façade, qui comporte à son sommet un bas relief issu du bal Mabille, si longuement décrite par Emile Zola dans L'Assommoir, inscrite au titre des monuments historiques depuis le 4 mars 1988, a été préservée des flammes et nous rappelle à l'illustre passé de ce lieu historique.

A l'origine salle de bal, cet ancien cabaret a été construit en 1807. C'est notamment là qu'est né le fameux french cancan (quadrille naturaliste), dansé par Valentin le Désossé, Grille d'Égout ou encore La Goulue, et peint par Toulouse Lautrec.
A partir de 1949, l'Elysée-Montmartre accueille des combats de boxe et de catch, puis des spectacles de strip-tease.
Puis en 1976, l'Elysée-Montmartre devient salle de concert dans laquelle des artistes nationaux et internationaux se produisent (Jacques Higelin, Patti Smith, Diane Dufresne ou Alain Souchon), ainsi que de nombreux groupes de Heavy Metal.
En 1989, la salle est reprise par la société Garance Productions. Elle accueille des concerts de rock, rapp, et de reggae.
A noter ausi que depuis 1995, on y programmait tous les 15 jours Le Bal de l'Élysée-Montmartre animé par le GOLEM (« Grand Orchestre de L’Élysée Montmartre »), rendant ainsi la salle à sa vocation première...